Les-halles sortie Paris

Ma journée galère de shopping aux halles

Published On 25 mai 2015 | By brice | Culture, News

Mes repères habituels indiquent une belle journée en perspective. Je ne demande d’ailleurs pas mieux en ce début du congé d’une semaine âprement négociée au boulot. Par avance, je commence à prendre du plaisir en m’imaginant aller de boutique en boutique. Ma course principale de la journée, c’est d’aller faire des achats au centre commercial le plus populaire de Paris.

Et pourtant tout a fonctionné comme il faut au départ

J’ai toujours pensé qu’une bonne journée doit débuter par une liste de choses à faire. Et si, prise dans la constellation des tâches de la maison, je néglige cette étape, la suite n’arrive pas souvent comme je le souhaite. Mais tout a bien démarré ce matin-là. J’ai même eu à établir un programme la veille.

Vient ensuite le départ pour la grande place. A priori, rien ne m’empêche de m’y rendre en voiture. C’est lundi. L’heure de pointe de départ pour les services est déjà passée. Je ne crains donc pas la circulation souvent difficile de Paris. Confiante, j’ai toujours trouvé une place jusqu’à présent dans Paris pour mon plus grand bonheur n’étant pas une conductrice très à l’aise !

Arrivée à quelque cent mètres du grand marché, j’ai remarqué un véhicule qui sort par miracle du rang. Le rêve!  J’accélère, je me retrouve en un clin d’œil près du véhicule et me positionne sans grande difficulté (pour une fois!!)

Quand faire du shopping aux halles perd tout son charme

À moi les Halles tout entières ! Et j’ai toute la journée devant moi. Ce sera ma séance de shopping et ma CB devrait le sentir passer. J’ai pensé juste, mais pas dans la bonne direction. Pourtant, l’ambiance est étrange, trop d’orde dans ce quartier si dynamique et éclectique d’habitude ! Le charme n’opère pas, et me coupe l’envie net !

Il a fallu me confronter à la fermeture de deux de mes magasins favoris pour revenir à la réalité. Le centre est en travaux jusqu’en 2016, et bon nombre de boutiques n’ouvrent pas. Moi qui était prête à dépenser tout mon argent en babioles et autres choses inutiles, me voilà déçue ! (oui déçu de m’incliner face à ma banque !)  Il faut se rendre à l’évidence : ma course ne se passera pas comme prévu. grrr

On aurait dit que toutes mes boutiques préférées se sont entendues pour fermer en même temps. J’ai donc été obligée d’explorer les magasins ouverts pour faire mes achats. Et au lieu de passer tout mon temps à faire vraiment du shopping aux halles, c’est une marche de plusieurs centaines de mètres que je me suis tapée sans vraiment trouver mon bonheur ! Journée shopping ratée !

Qu’est-il arrivé à ma voiture ?

Au terme de mes achats laborieux (deux babioles de rien du tout), je retourne épuisée et légèrement irritée vers mon véhicule. Mais une fois à l’endroit où je l’ai garé, je constate qu’il n’y est pas ! Je pense d’abord que je me suis trompée de rue… Je jette des regards effarés dans toutes les directions. La panique à bord s’installe ! Mon drame ne semble intéresser personne. Ma voiture serait-elle volée en plein cœur de Paris ? Dois-je aller faire une déclaration à la police ? Pressée par mille questions, je finis par appeler une copine pour lui demander conseils (j’étais un peu perdue à ce moment là!)

Ma très chère amie me dit de vérifier autour de moi les panneaux. Et après un dernier coup d’oeil, je constate que comme une gourde j’avais mal garé ma voiture et je contemple ce magnifique panneau “interdit de stationner plus de 15 minutes”… Cette journée est définitivement ratée ! Mais je relativise tout de suite en me disant qu’il faut mieux que ma titine se trouve à la fourrière plutôt qu’elle ne soit volée ! Qui voudrait voler ma voiture d’ailleurs… J’attrape donc mon smartphone, (oh merveille des merveilles!) et je fais une recherche rapide ” fourrière Paris” des sites comme Urgence-fourrières, Info-fourrière, ou encore France-fourrière. C’est le dernier que j’ai visité pour connaître la marche à suivre et qui m’a définitivement sauvé la vie :

  • Obtenir un ordre de sortie de fourrière au commissariat de police
  • Se rendre à fourrière sise au parking Saint-Eustache
  • Payer 126 euros de frais d’enlèvement et 10 euros de frais de garde par jour.

J’ai suivi la procédure et récupéré mon véhicule. Me voilà épuisée par cette journée catastrophique sur le plan nerveux mais finalement je m’en suis bien sortie, même si j’aurai bien dépensé les 136€ autrement…  Petit conseil, ne faites pas comme moi et  évitez le mauvais stationnement à Paris en ouvrant grandement vos yeux ! Un faux pas et c’est fatal ! La prochaine fois, je prendrais le metro comme tout le monde !!!

Metro paris les halles

Like this Article? Share it!

About The Author

Comments are closed.